GBUQuestion suivanteForum VeritasGBLPresse Biblique UniversitaireAmis des GBU
Masculin et/ou féminin, peut-on choisir ?
Quantité : Prix : 5€ dont 0,01€ de frais de port
Eric Lemaitre, Alain Ledain
2014, 64p
« Un principe intangible existe et gouverne la création : la différence des sexes, la différence entre la masculinité et la féminité. Les rôles et les fonctions joués par l’homme et la femme devaient l’être en complémentarité et en solidarité, l’homme et la femme ayant été créés l’un à côté de l’autre, en vis-à-vis. Or tentative est faite, sur un plan sociétal, d’introduire une vision niant la réalité des différences. » Peut-on vraiment choisir entre le masculin et le féminin ?
Que sont les théories du genre et dans quels contextes se sont-elles développées ? Doit-on les craindre, et peut-on prévoir quelles seront leurs conséquences sur notre société ? En exposant les différentes théories du genre et en les confrontant à ce que la Bible enseigne, Eric Lemaître et Alain Ledain reviennent sur la vision de l’homme et de la femme et de la famille dans la conception judéo-chrétienne. Une réflexion riche sur le féminin et le masculin, sur le mariage et la famille, qui fait l’éloge de la différence et de la complémentarité.

A propos des auteurs
Eric Lemaître est enseignant dans une école d’ingénieurs et Directeur des Études au sein d’un cabinet. Il est diacre et responsable de l’activité sociale dans une église protestante évangélique et a été l’animateur d’une commission Identité, Patrimoine, Cadre de vie dans son quartier.
Alain Ledain est professeur de mathématiques et anime une chronique d’éthique sociale dans son église. Il est président de ACTES 6, une structure d’aide juridique et comptable qui intervient principalement auprès des églises.


Article dans GBUmagazine, Isabelle VELDHUIZEN


« L'idéologie de déconstruction de l'homme est à l'aune d'un univers plus virtuel que jamais où chacun est éloigné de l'autre ; un univers qui réinvente le bonheur et tente de ré-enchanter le monde par des principes qui ont une apparence d'humanisme et de générosité. Paradoxalement, ces principes déconstruisent les liens»
Qu’est-ce qui fait mon identité, ma relation aux autres? Qui définit la société et ses composantes ? Des questions posées et réfléchies depuis des siècles, mais qui pour autant ne cessent de revenir nous tracasser. Le monde, ce n’est pas un secret, ne va pas bien. Alors, pour essayer tant bien que mal d’y remédier, la société se met à combattre ce qui était son propre socle fondateur, le déclarant dépassé et préjudiciable à l’être humain. Pas étonnant qu’alors, pensant libérer l’homme de toute entrave sociétale, notre monde actuel tende à déconstruire l'essence même de notre humanité!
Bien plus que de s’attaquer au sujet épineux qui soulevait notre pays il y a peu, ce texte replace ces problématiques dans celle, bien plus vaste, d’une recherche d’un monde juste.

Avis des lecteurs...

Joseph, étudiant
Je viens de le lire, et il est vraiment pas mal, notamment toute la mise en contexte des premiers chapitres. C'est un sujet d'actualité délicat et les auteurs le traite avec accessibilité, mais sans jamais rentrer dans des approximations qui iraient à l'encontre des travaux sur la question.

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.