GBUQuestion suivanteForum VeritasGBLPresse Biblique UniversitaireAmis des GBU
On Parie Combien?
Quantité : Prix : 5€ dont 0,01€ de frais de port
Lettres à Blaise Pascal
David Brown
2011, 63p
Les hommes ont du mépris pour la religion; ils l'ont en haine, et peur qu'elle ne soit vraie. Pour guérir cela, il faut commencer par montrer que la religion n'est point contraire à la raison, vénérable, en donner respect; la rendre ensuite aimable, faire souhaiter aux bons qu'elle fût vraie; puis montrer qu'elle est vrai.
A l'époque de Pascal, tout comme à la nôtre il n'est pas toujours bien vu de s'intéresser aux questions spirituelles. La vie peut nous offrir tant de bonnes choses, pourquoi se soucier de ce qui nous échappe? Ce livre nous encourage pourtant à entamer une quête de sens. Pouvons(nous découvrir le sens de la religion, en l'occurrence du christianisme, pour notre vie? David Brown, par ce dialogue posthume, interroge Pascal sur sa vision de la vie, de la foi, et nous montre comment il en arrive à proposer son fameux pari. Et vous, vous laisserez-vous convaincre?

A propos de l'auteur
David Brown est secrétaire général des GBU et pasteur d'une Église France-Mission dans le 17ème arrondissement de Paris. Il est l'auteur de quatre livres parus aux Éditions Farel: Une Église pour aujourd'hui, Passerelles, La Trinité: mystère futile ou réalité essentielle? et Servir à nous Français. Il a également développé un concept de communication de l’Évangile Passerelles vers Dieu en relation avec TVP et les Éditions Farel.
Article dans GBUmagazine

"Tu vas développer dans ton pari l’idée que l’être humain se doit d’utiliser sa raison de la façon la plus cohérente qui soit et que cette logique va le pousser à chercher Dieu … car Jésus-Christ lui-même a affirmé : « Cherchez et vous trouverez » […] Nous savons qu'il est faux que les nombres soient finis. Donc il est vrai qu'il y a un infini en nombre. Mais nous ne savons ce qu'il est. Il est faux qu'il soit pair, il est faux qu'il soit impair ; car en ajoutant l'unité il ne change point de nature. Ainsi on peut bien connaître qu'il y a un Dieu sans savoir ce qu'il est "

Pascal, un nom bien connu ; inventeur de la calculatrice, philosophe maintes fois cité, écrivain dont les Terminales Littéraires des dernières années se souviendront bien… Mais son œuvre, son pari, sa conversion, les connaissez-vous vraiment ? Sous forme de lettres posthumes, David Brown se propose de faire un commentaire de certaines Pensées, en soulignant l’objectif de Pascal: faire ressentir « la misère de l’homme sans Dieu, et la félicité de l’homme avec Dieu ». Montrer l’actualité de ces réflexions, problèmes et questionnements d’il y a plus de trois siècles, c’est un pari relevé avec brio par David Brown !

Avis des lecteurs...
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.