GBUQuestion suivanteForum VeritasGBLPresse Biblique UniversitaireAmis des GBU
La violence, une fatalité ?
Quantité : Prix : 18€ (+ 3€ de frais de port)
Collectif
2017, 216p
« De la violence, je retiendrai qu’elle est ancienne, indissociable de la vie. Elle est polymorphe », écrivait l’historien Pierre Chaunu en introduction de son livre La violence de Dieu (1978). Au cours des siècles, religion et violence se sont côtoyées de manière parfois explosive. Aujourd’hui, force est de constater que le fait religieux est souvent associé à la violence alors même que le message chrétien se veut pacifique. Cela intrigue et suscite de vifs débats d’autant que certains passages bibliques surprennent le lecteur par leur caractère violent.
La Bible montre en effet, à plusieurs reprises, Dieu commandant la mort d’humains voire même les exécutant. Les sacrifices d’animaux occupent une place centrale dans le culte de l’Ancien Testament sans parler du sacrifice ultime de Jésus sur la croix qui fonde la foi chrétienne.
Ce livre aborde le thème de la violence sous deux angles : le rapport des religions et de la violence, la violence dans la vie contemporaine. Des spécialistes présentent des approches biblique, philosophique, religieuse, psychologique et cinématographique du sujet.

A propos des auteurs
Ont collaboré à cet ouvrage : Karim Arezki, Agnès Blocher, Henri Blocher, Émile Nicole, Micaël Razzano, Charles-Éric de Saint-Germain, Jean-Baptiste Separi.
Article dans le GBU Magazine de décembre 2016

La violence est partout. Autour de nous, en nous. La violence est présente dans notre société depuis le début… et c’est biblique ! Dans ce livre qui reprend le thème de la journée 2015 du Réseau Evangéliques et Sciences Humaines, la violence est regardée sous différents axes : biblique, philosophique, religieux, cinématographique, sociologique et juridique. Vaste programme qui ne prétend pas apporter une solution terrestre mais qui interpelle sur notre manière d’appréhender ce thème, cette vérité.
Deux angles d’études régissent ce livre :
1-celui du rapport des religions et de la violence. C’est la première partie du livre qui s’ouvre sur la violence monothéiste et se termine par un chapitre consacré à l’approche biblique. L’incontournable question de la violence dans l’Islam radical y est discutée et un dialogue avec René Girard, décédé récemment, sur la violence et le sacrifice y est également proposé.
2-celui, ensuite, de la violence dans la vie contemporaine, en particulier dans les domaines du droit, de la famille, du cinéma et de la guerre.
Première bouclier contre la violence : la réflexion. C’est parti !

Avis des lecteurs...

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.